Home
www.gnammankou.com    Site d'information de l'historien et slaviste Dieudonné Gnammankou

NOTRE VOIE (COTE D'IVOIRE)
Nº 52 - Samedi et Dimanche 5 Juillet 1998

Dédicace
Abraham Hanibal, l'Aïeul noir de Pouchkine "ressuscité"

La librairie de France, sise à Abidjan-Plateau, a servi de cadre, le mercredi 1er juillet 1998, à la dédicace de l'ouvrage de l'historien béninois Dieudonné Gnammankou intitulé "Abraham Hanibal, l'aïeul noir de Pouchkine".

"Je me suis intéressé à Abraham Petrovitch Hanibal parce qu'il fut un personnage important de l'empire russe du XVIIIè siècle. D'origine africaine, tout précisément du Cameroun, Hanibal a été le premier ingénieur militaire de Russie. Un fin stratège qui forma les ingénieurs militaires de l'Empire". Cette révélation faite par l'écrivain-historien béninois Dieudonné Gnammankou mérite qu'on s'y attarde. D'autant que Abraham Hanibal est, selon lui, le bisaïeul de l'un des pères de la poésie russe et fervent tenant du réalisme poétique. Dans une lettre adressée à un de ses proches, Pouchkine reconnaît son ascendance nègre. "Je compte voir encore mon vieux nègre de grand-oncle qui, je suppose, va mourir un de ces quatre matins, et il faut que j'aie de lui des mémoires concernant mon aïeul". Cet aïeul évoqué n'est rien d'autre que Abraham Hanibal fils du Miarré Brouha et de la principauté de Logone (Cameroun) qui fut enlevé par les esclavagistes à l'âge de huit ans en 1704 pendant le commerce d'esclaves arabo-ottaman et vendu à l'ambassadeur de Russie à Constantinople. Qui l'offrira au Tsar Pierre Le Grand de Russie. Formé au savoir scientifique et militaire occidental, il deviendra, sous l'impératrice Élisabeth, l'une des plus importantes personnalités de l'empire russe. Marié à Christine-Régine de Schoëherg, issue de la noblesse russe, il aura sept enfants dont l'un, Joseph, sera le grand-père de Pouchkine. C'est ce héros demeuré à jamais dans la mémoire collective russe (un monument a été érigé en son honneur au musée de Russie) que l'écrivain Dieudonné Gnammankou a immortalisé à travers son ouvrage "Abraham Hanibal, l'aïeul noir de Pouchkine" paru aux éditions, présence Africaine, à Paris. Dieudonné Gnammankou connaît bien le pays de Pouchkine pour y avoir fait ses études de littérature et de l'histoire de la littérature russe. Son initiative de dévoiler la véritable face d'Abraham Hanibal a été jonchée d'adversités diverses. Venues principalement de certains intellectuels russes partisans des théories racistes et d'exclusion de l'époque qui attribuaient l'origine éthiopienne à Hanibal. "Pour certains russes, il est inconcevable que le grand poète Pouchkine, maître de la littérature moderne russe soit issu d'un ancêtre nègre. Et que Abraham Hanibal soit noir. Ils soutiennent plutôt qu'il est éthiopien. Car, selon eux, les Ethiopiens sont proches des Blancs. J'ai animé de nombreuses conférences en Russie afin d'expliquer la justesse de mes recherches. Des travaux qui ont intéressé l'Académie de science de Russie qui les a publiés dans sa revue" précise l'auteur de la biographie d'Hanibal. Dieudonné Gnammankou a entrepris une incursion dans l'histoire russe et invite les uns et les autres à la découvrir.

Didier Dépry
 

©2000-2001 Dieudonné Gnammankou